Reponse 1

Publication en ligne : mardi 5 février 2008, par Maître Simozrag

L’auteur écrit :

L’ETERNEL

Qui a fait et exécuté ces choses ? C’est celui qui a appelé les générations dès le commencement, Moi, l’Éternel, le premier Et le même jusqu’aux derniers âges. Isaïe 41:4 Ainsi parle l’Éternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Éternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu. Isaïe 44:6

Écoute-moi, Jacob ! Et toi, Israël, que j’ai appelé ! C’est moi, moi qui suis le premier, C’est aussi moi qui suis le dernier. Isaïe 48:12

JÉSUS

Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. Révélation 1:17-18

Écris à l’ange de l’Église de Smyrne : Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie. Révélation 2:8 Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Révélation 22:12-13

Réponse 1

Dans ces versets, la comparaison est basée sur la similitude des termes : Le Premier et le dernier, l’Alpha et l’Oméga, le Commencement et la fin.

De prime abord, signalons que l’auteur met en parallèle un être immortel : L’Eternel Dieu et un être mortel : Jésus.

Le mot « j’étais mort » suffit à faire vaciller la comparaison, étant donné que Dieu ne meurt pas. Si Jésus était Dieu, ce passage de Habaquq serait faux : « Dès les temps lointains n’es-tu pas Yahvé, mon Dieu, mon saint, qui ne meurs pas » (Bible de Jérusalem, Ha 1.12).

De ce seul fait, il est insensé de Comparer Dieu à Jésus lequel, selon la doctrine chrétienne, fut crucifié, mort et enterré, peu importe la durée de séjour dans la tombe.

Il est insensé de comparer Jésus à Dieu qui l’a ressuscité. Celui qui reçoit la vie n’est pas comme celui qui la donne et le mortel n’est pas comme l’immortel.

« Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus.. » Actes 5.30

« Dieu l’a ressuscité le troisième jour » Actes 10.40

« C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. » Actes 2.32

« Le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ (Jésus a un Dieu), le Père de gloire... se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.. l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, » Ephésiens 1.17,19,20

Notez ici que Jésus s’assoit à la droite du Père et pas à sa place.

« Vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a (le Christ) ressuscité des morts. » Colossiens 2.12

Par contre, Dieu ne meurt pas. Il a créé toutes choses y compris la Vie et la mort. Il est le Vivant, l’Eternel. Cela est bien évident dans les Ecritures :

« Et place ta confiance en Le Vivant qui ne meurt jamais. Et célèbre Ses louanges ! » Coran, s25 v58

« Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui te loue, Comme moi aujourd’hui ; Le père fait connaître à ses enfants ta fidélité. » Esaïe 38:19

« Car il est le Dieu vivant, et il subsiste éternellement ; son royaume ne sera jamais détruit, et sa domination durera jusqu’à la fin. » Daniel 6:26

« Je suis vivant ! dit le roi, Dont l’Éternel des armées est le nom, Comme le Thabor parmi les montagnes, Comme le Carmel qui s’avance dans la mer, il viendra » Jérémie 46:18

« Dieu est infiniment grand. Aucun être humain ne peut saisir son œuvre du début à la fin » Ecclésiaste 3. 11

Même Paul, le principal adorateur de Jésus reconnaît en Dieu certains attributs dont l’immortalité inapplicables à Jésus :

« Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles ! Amen ! » 1Timothée 1:17

« Avant moi il n’a point été formé de Dieu, et après moi il n’y en aura point » Esaïe 43.10 « N’avons-nous pas tous un seul Père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Malachie 2.10

Les expressions : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier » sont une parole de Dieu citée dans Esaïe 44.6 et 48.12 et reprises par l’ange qui apparut à Jean dans la vision. Ces expressions sont reprises comme parole de Dieu et non comme parole de Jésus.

Ceci est clarifié dans le premier chapitre de l’Apocalypse :

« Jean aux sept Eglises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône, et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, et ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. » Apocalypse 1.4-9

Il est à observer que celui qui a dit : « Je suis l’Alpha et l’Oméga » est le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. Ce n’est pas Jésus qui parle, la preuve en est que Jésus fut joint à Lui (à Dieu le Tout-puissant) avec les sept esprits, à savoir : « que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône, et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts et le prince des rois de la terre ! »

Le Coran contient des expressions similaires se rapportant à Allah Seul :

« Il est le Premier et le Dernier, l’Apparent et le Caché ; Il est l’Omniscient » Coran, s57 v3

« Allah est votre Dieu ! II a créé les cieux et la terre en six jours. II s’établit sur le Trône. II couvre le jour de la nuit, qui ne cesse de le poursuivre sans arrêt. Le soleil, la lune et les étoiles sont soumis à Ses ordres. C’est Lui le Créateur, c’est Lui qui commande. Béni soit Dieu, Maître de l’univers. » Coran, s7 v54

« De la rive droite de la vallée sacrée, Dieu interpella Moise à travers l’arbre et lui dit : Moïse C’est moi, Allah, Dieu de l’univers. » Coran, s28 v30

Il lui dit encore : « Je suis Dieu ! Point de Dieu que moi ! Adore-Moi. Accomplis la prière pour M’invoquer. » Coran, s20 v14

Pour annoncer Ses Noms et Attributs, il dit : «  Il est Allah ! Point de Dieu excepte Lui. II connaît le visible et l’invisible. II est le Clément, le Miséricordieux. II est Allah Point de Dieu à part Lui. II est le Souverain, le Saint, Le Salut, Le Pacifique, Le Témoin, Le Dominateur, Le Puissant, Le Contraignant, Le Superbe. Gloire à Lui, II est au-dessus de ce qu’on LUI associe. II est Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Façonneur. II a les plus beaux attributs ! Tout le glorifie dans les cieux et sur la terre. II est Le Puissant et Le Sage. » Coran, s59 v22

« S’il y avait d’autres divinités que Dieu dans les cieux et sur la terre, tout serait détruit. Gloire à Dieu, Maître du Trône, bien au-dessus des fictions qu’on Lui attribue. » Coran, s21 v22 Toute la beauté et l’ordonnancement de l’univers indiquent que le Créateur et le Régulateur est Un. S’il y avait à l’origine de cet univers plusieurs maîtres qui le régissent, ou plusieurs mains qui l’organisent, son ordre serait déréglé et ses lois perturbées.

Dieu est Un. Il n’a point d’associé ni de semblable dans Son Essence, dans Ses Attributs ou dans Ses Œuvres : « Dis : Dieu est Un. Dieu est Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, et n’a pas été engendré non plus. Et Il n’a point d’égal. » Coran, s112.

« Votre Dieu est un Dieu unique, point de divinité sinon Lui, le Clément, le Miséricordieux » Coran, s2 v163 L’Unicité de Dieu rend impossible l’existence d’autres divinités.

« Dieu ne prit point d’enfant et il n’y a point de divinité avec Lui, sinon chacun emporterait sa création et les uns surpasseraient les autres, Gloire à Dieu, au-dessus de ce qu’ils décrivent » s23 v91.

Il est - Exalté soit-Il - Un dans Sa Seigneurie, car il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tous ceux qu’ils contiennent et de tout ce qu’ils contiennent. Il créa toute chose et lui donna sa mesure, Il donna à toute chose sa forme puis lui assigna sa fonction. Personne parmi Ses créatures ne peut prétendre être le Créateur, ni le Pourvoyeur, ni le Régulateur d’un atome dans le ciel ou dans la terre : « Il n’est point de leur ressort et ils n’en ont point la capacité »Coran, s26 v211

Il est - Exalté soit-Il - Un dans Sa Divinité ; personne sauf Lui ne mérite d’être adoré. Il n’est permis de s’adresser à quiconque avec crainte et espérance sinon à Lui. Aucune humilité n’est due sauf à Lui, aucun espoir sauf en Sa Miséricorde, aucune confiance sauf en Lui et aucune obéissance sauf à Son Commandement.

Tous les hommes, fussent-ils des Prophètes et des Véridiques ou des Rois et des Sultans, sont des Serviteurs de Dieu. Ils ne peuvent infliger le mal à eux-mêmes, ni apporter le bien. Ils ne peuvent donner la mort, ni la vie, ni la résurrection. Quiconque divinise l’un de ceux-là, ou lui fait montre de recueillement ou baisse la tête devant lui, lui aura conféré un rang supérieur à ce qu’il mérite, il se sera rabaissé lui-même.

D’où le message de l’islam à l’humanité dans son ensemble et aux gens du Livre en particulier : « Accordons-nous sur une Parole médiane entre nous, que nous n’adorions que Dieu sans rien Lui associer, et que nous ne nous prenions point mutuellement pour des seigneurs en dehors de Dieu. » Coran, s3 v64

Muhammad, le Prophète de l’islam, n’est décrit par le Coran que comme "un Messager ayant fait suite à d’autres Messagers" (s3 v144). Il ne se décrit lui-même qu’en tant que "Serviteur et Messager de Dieu". Tous les Prophètes ne sont, du point de vue du Coran et des Ecritures, que des êtres humains comme nous, élus par Dieu pour porter Son Message à Ses créatures et les appeler à L’adorer et à proclamer Son Unicité.

En découle naturellement le credo islamique, cette parole magnifique, désignée tour à tour chez les musulmans par "la parole du monothéisme" (kalimat at-tawhîd), "la parole de la proclamation de l’Unicité" qui n’est autre que lâ ilâha illa Allâh : "Il n’y a de divinité que Dieu".

Lâ ilâha illa Allâh annonça une révolution contre les despotes de la terre et les tyrans de l’obscurantisme (jâhiliyyah), une révolte contre toute idole et toute prétendue divinité en-dehors de Dieu, fût-ce un arbre, un rocher ou un être humain.

Lâ ilâha illa Allâh fut un appel universel pour libérer l’homme de toute servitude envers les hommes, envers la nature et envers toute créature de Dieu.

Dieu est le Créateur des hommes, Il n’est pas un homme.

Dieu est le Créateur des anges, Il n’est pas un ange.

Dieu est le Créateur de la lumière et de l’obscurité, Il n’est pas une lumière ni une obscurité.

Dieu est le Créateur des corps, Il n’est pas un corps.

Dieu est le Créateur des âmes, il n’est pas une âme.

Dieu est le Créateur des esprits, il n’est pas un Esprit.

Dieu est le Créateur de tous les endroits, de l’Espace. Dieu est le Créateur des cieux et de la terre. Dieu est le Créateur de l’Univers. Dieu n’a pas besoin de Ses créatures. Dieu existe sans endroit.

Dieu est le Créateur des directions. Il est le Créateur du haut, du bas, de la droite, de la gauche, de devant et du derrière. Dieu n’a pas besoin de Ses créatures. Dieu existe sans direction. On ne demande pas "Où est Dieu" et on ne dit pas qu’Il est partout. Il est sans endroit.

Dieu est le Créateur du temps. Il est indépendant du temps. Il ne change pas.

Dieu est exempt des attributs des corps tels que le mouvement, l’immobilité, le changement, l’évolution d’un état à un autre ou ce qui est de cet ordre.

Ainsi Allah est exempt d’être au-dessus du Trône ou en dessous, ou bien à droite ou à gauche. Le trône est la plus immense des créatures de par la taille, il constitue le toit du paradis. Le paradis est au-dessus des sept cieux, il en est séparé. Comme l’a dit l’Imam Ali : « Certes, Allah a créé le Trône comme manifestation de Sa toute-puissance et ne se l’est pas pris comme endroit pour Lui-même ».

L’Imam Abu Hanifa a dit : « Il est impossible que le Créateur ait une ressemblance avec Sa créature ». Nous, êtres humains, nous sommes dans un endroit, nous avons des organes, nous sommes limités. Dieu n’a pas de ressemblance avec Ses créatures de quelque manière que ce soit. Dieu est exempt de la forme, de l’image, de l’endroit, des directions, des membres, des limites, de la taille et du volume. Quoi que tu imagines en ton esprit, Dieu en est différent. Dieu, Rien n’est tel que Lui.

L’Imâm Ali a dit encore : « Celui qui Le compare (à d’autres êtres) n’a pas saisi sa réalité. Il est incomparable. Celui qui Le désigne et L’imagine ne Le vise point. Tout ce qui se connaît à travers soi-même a été créé et toute chose qui existe en vertu d’autres choses est l’effet d’une cause. Il agit mais non avec l’aide d’instruments. Il fixe des mesures mais sans activité mentale. Il est Riche mais non par acquisition. Le temps ne Lui tient pas compagnie, et les instruments ne viennent pas à son aide. Son Etre précède le temps et Son Existence précède le néant. Son éternité précède le commencement. Du fait même qu’Il a créé les sens, on comprend qu’Il n’a pas de sens. Et de l’existence des contraires, on déduit qu’Il n’a pas de contraire ; et de l’existence de similarité entre les choses, on déduit qu’il y a rien qui Lui soit semblable. Il a fait de la lumière le contraire de l’obscurité, et du chaud celui du froid. Il suscite l’affection entre les choses rivales, réunit les choses de nature différente, rapproche les choses éloignées, et sépare les choses unies. Il ne connaît pas de limite ; et n’est pas quantifiable par les nombres ».


11 Messages de forum

  • > Reponse 1 18 mars 2008 17:11, par karim

    salam aleikoum Mr ahmed simozrag

    Je voulais juste vous remerciez de votre travail depuis longtemps et vous prevenir que le site Facealislam a commencer a répondre a votre article (jesus est il Dieu) et je pense qu’il serai bon que vous fassiez comme lui c’est a dire reprendre ses écrit sur ses réponses a votre sujet et lui repondre pareil a chacune de ses réponses. merci d’avance et répondez lui sur votre site car il est assez malin.

    barakallahoufik

    • > Reponse 1 1er avril 2014 05:56, par Rodolfo55

      Votre page se trouve être surprenante, MES remerciements pour ce labeur.

      vous remontez mutuelle familiale mantes la jolie


      mutuelle entreprise gras savoye Et son vous tracez mutuelle Sante sans comparatif mutuelle de groupe vous réservez Pourquoi ce assurance santé novalis
  • > Reponse 1 2 avril 2008 13:39

    Bonjour,

    Qe répondez vous à ceci si Jésus n’est pas Dieu ? Philippiens 2:5-12

    Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant (en grec huperchon) en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. Philippiens 2:5-8

    • > Reponse 1 2 avril 2008 14:27, par Maître Simozrag

      Bonjour,

      Les passages que vous citez (Philippiens 2.5-12) doivent être interprétés à la lumière d’autres passages de Paul lequel reconnaït que Jésus n’est pas Dieu. L’erreur fondamentale qui a généré d’autres erreurs et d’autres fausses croyances vient de la croix. Jésus n’est pas mort sur la croix contrairement à ce que l’on prétend. Cette fausse croyance a engendré d’autres fausses croyances. Le Coran a justement rétabli la vérité en disant que Jésus n’a pas été crucifié. Quelqu’un d’autre a été crucifié à sa place et on a cru que c’était Jésus. L’unique solution est de croire, d’avoir foi en le saint Coran qui contient la parole authentique, inaltérée et inaltérable de Dieu. Pour ce qui est des passages ci-dessus, voici ce que paul affirme dans d’autres écrits : « Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses » 1 Corinthiens 15.28

      « Je ne cesse de rendre grâce pour vous , faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur » Ephésiens 1.16-17

      « Néanmoins pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu » 1 Corinthiens 8.6

      « Un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous » Ephésiens 4.6

      « Car il y a un seul dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme » 1 Timothée 2.5-6

    • > Reponse 1 24 juillet 2009 15:08, par CédricAli

      Paul n’a jamais rencontré Jésus et il n’a pas reçu l’enseignemt des apôtres (Galates 1:11-12), ses Épitres ne sont donc que son interprétation personnelle du Christianisme. Selon les commentateurs : "Le passage suivant, vv 6-11, en celui-ci on voit volontiers une hymne dont Paul s’inspire." (Bible de Jérusalem, note page 1953). La traduction littérale du verset 6 est : "Lui qui se trouvant en forme de Dieu, ne considéra pas comme une proie d’être en égalité avec Dieu."

      • > Reponse 1f 29 juin 2015 03:52, par Dan

        Vous dites que Paul n’a pas recu l’enseignement des Apôtres , vous situer galates mais que dis Paul dans galate 1 12 qu’il l’a recu de Dieu Donc c’est suffisant Maintenant il est évident que vous ne le croyez pas Il est facile de prendre un texte pour en faire un prétexte Cher ami chaque vrai chrétien depuis la mort de Jesus reçoit la révélation (pas vous ni Mohamed)de sa RESURRECTION !! Comme Paul qui lui connaissait bien mieux la situation de cette époque que vous non juif en l’an 2000 Un ne de nouveau ne reçois pas l’enseignement des apôtre il sont tous mort comme vous Mahomet qui lui même n’a pas écrit le coran et mort !! Mais il a la lettre , l’esprit saint et les ministère et surtout Jesus qui lui a dit !!!!je serai avec vous jusqu’à la fin du monde !! Pas Mahomet

        Donc avant de sortir un passage de sont contexte rechercher déjà le reste sais a dire

        l’esprit saint et Jesus et vous perdrez plus votre temps à essayer bien mal de remettre en question des chapitre biblique

        Comme Paul qui lui aveugle comme vous a massacré l’église primitive avant la révélation de Christ a qui il a fallu cette rencontre avec le Seigneur

        Il vous faudrait déjà lire mieux l’histoire de Paul dans Acte 9 commencer au verset 10 et vous comprendrez mieux Pour ce qui concerne le fait que Jesus et Dieu La bible est suffisamment clair mais je vous dire plutôt ceci Vous qui utiliser le passage que Christ et à la droite de Dieu comme prétexte pour dire que Jesus n’ai pas Dieu Avant de développer plus loin je vous demande Mahomet il est ou ?? A la gauche ?? Cher amis pour lire est comprendre la parole il faut la comprendre déjà dans son ensemble Moi par exemple je pourrai vous siter des sourat et les remette en question très facilement comme vous fait ! Et votre réponse serrai sûrement ressemblant à la mienne

        Je finirais comme ca Dans la bible il n’y a pas l’allocution à Mahomet. A part 2 3 qui font tout pour y placer Mahomet ou avec je ne sais quel théorie veulent prouver qu’après Jesus il y aurai encore un prophète nome Mahomet Comme vous qui êtes capable de mélanger la bible et le coran pour en faire votre vérité Comme les catholiques Romain Mahomet Allah et tout le autre esprits que vous côtoyer non rien a voir avec TOUTE la bible A par en tant que gentil Car si je ne m’abuse en majorité les musulmans ne son pas juif Donc pas descendant de la promesse à Abraham il ne peuvent seulement etre sauvé en étant greffe sur Israël à travers Jesus

    • > Reponse 1 24 juillet 2009 15:33, par CédricAli

      "2 explications [du v 6] s’affrontent. Pr les uns, la condition divine est l’état du Christ avt son incarnation, et celle-ci est la 1ère forme de l’abaissmt du Christ. En c cas, la proie (l’égalité avc Dieu) est a conserver, non à conquérir. Le mot grec harpagmos semble cependt faire penser plutôt à 1 proie q’on veut s’approprier. En c cas, le reflet de l’être de Dieu (image de Dieu) se manifeste ds le comportmt terrestre du Christ. C 1 allusion à Adam qi a cherché à se faire l’égal de Dieu." (TOB p2860)

      • > Reponse 1 2 août 2009 13:47

        DE NATAN QORIQ : LE MOT CHRIST EST GREC ET N’A RIEN A VOIR AVEC LE PERSONNAGE HISTORIQUE DE JESUS IL S’AGIT D’UN AJOUT POSTERIEUR ! C’EST UNE MANIPULATION ! ROME ET BYZANCE ONT VOULU DIVINISER UN HOMME COMME LES CESARS L’ETAIENT ALORS ! TOUTES CES DOCTRINES CHRETIENNES NE SONT PAS MONOTHEISTES MAIS PAIENNES LE MONOTHEISME CE N’EST PAS D’ADORER LE PERE LE FILS LE SAINT ESPRIT ET LA MERE MAIS LE DIEU UNIQUE ETERNEL INCREE ET INFORMEL POINT A LA LIGNE !

    • > Reponse 1 2 août 2009 13:43

      DE NATAN QORIQ : JESUS NE S’EST JAMAIS PRESENTE COMME DIEU OU FILS DE DIEU ! CE FUT PAUL LE PREMIER QUI VOULANT ETENDRE SA RELIGION AUX GENTILS PAGANISA LE MESSAGE DE JESUS EN DIVINISANT CE DERNIER ET EN L’IDENTIFIANT AU VERBE DE DIEU ! TOUT CECI N’EST QUE DOCTRINE PAÎENNE NON MONOTHEISTE ! JESUS FUT SEULEMENT PROCLAME OFFICIELLEMENT FILS DE DIEU LORS D’UN VOTE AU CONCILE DE NICEE 1 PLUS DE TROIS SIECLES APRES SA MORT ! LE CHRISTIANISME EST LA RELIGION DES ROMAINS ENNEMIS DE JESUS ET PAS CELLE DE JESUS !

  • Reponse 1 12 novembre 2009 07:14, par Maître Simozrag

    Quelqu’un m’a envoyé ce message :

    salam

    Dans La Bible il n’y a pas de doute que Jésus est Dieu. Le problème, mon frère, est que tu n’acceptes pas la parole de Dieu ! 1) "Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, DIEU puissant, Père éternel, Prince de la paix." (Ésaïe 9:6) 2) "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue." (Jean 1:1-5) Je t’en prie d’accepter la Parole de Dieu ! Accepter et Croire la Parole de Dieu ! "L’herbe sèche, la fleur tombe ; Mais la parole de notre Dieu subsiste ÉTERNELLEMENT" (Ésaïe 40:8)

    Réponse :

    J’ai préféré répondre par l’intermédiaire du forum afin d’associer les internautes au débat.

    Il est clair que mon correspondant fait partie des chrétiens qui prêchent la très fausse croyance que « Jésus est Dieu » selon la Bible.

    Plusieurs versets de la Bible sont utilisés à l’appui de cette thèse, mais il ne s’agit en réalité que d’interprétations erronées n’ayant rien à voir avec le sens véritable de ces versets.

    A-Un des versets de la Bible invoqué à cet effet est celui d’Esaïe 9.5-6 qui dit : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule. On l’appellera Admirable Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. Il étendra sans fin la souveraineté et donnera la paix, qui durera toujours, au trône de David et à son royaume. Sa royauté sera solidement fondée sur le droit et sur la justice, dès à présent et pour l’éternité. Voilà ce que fera le zèle du Seigneur des armées. »

    1-Ce passage est l’objet d’interprétations dont l’erreur et l’incohérence sautent aux yeux :

    Il est bien écrit : « Car un enfant nous est né », « un fils nous est donné ». Il s’agit d’un enfant qui vient de naître, qui est déjà né et non pas d’un enfant qui va naître dans le futur. La naissance de l’enfant eut déjà lieu. Ésaïe relate un événement qui s’est déjà produit, il ne fait pas une prophétie susceptible de se réaliser dans le futur. Si l’événement était situé dans le futur, il aurait dit « un enfant nous naîtra », mais ce n’est pas ce que dit le verset. C’est pour cela que la Bible de Jérusalem parle de cet enfant au passé : « Il a reçu le pouvoir sur ses épaules et on lui a donné ce nom : Conseiller merveilleux, Dieu-fort, Père-éternel, Prince-de-paix »

    2-Les signes et les attributs de cet enfant sont : la souveraineté, la force, la paix : « la Souveraineté est sur son épaule et on appelle son nom : Conseiller admirable, Dieu fort, Père à jamais, Prince de la paix : Pour augmenter la souveraineté et pour la paix sans fin sur le trône de David et sur son royaume » (Bible catholique).

    Aucun des noms et des signes cités dans le passage susmentionné ne s’applique à Jésus. Le verset d’Esaïe parle d’un prophète vainqueur, d’un roi qui règne sur son peuple et qui hérite du royaume de David. Ces caractéristiques ne sont pas celles de Jésus et ces fonctions n’ont jamais été exercées par Jésus. Jésus n’a pas régné un seul jour, au contraire il a fui quand on voulut lui donner le commandement : « Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul. » Jean 6.15

    « Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus » Jean 18.36

    Esaïe parle de Prince de la paix, Jésus ne l’est pas, il a dit : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée… » Matthieu 10.34-36

    Esaïe parle d’un Puissant, non pas d’un individu limité qui a dit « je ne puis rien faire de moi-même » Jean 5.30

    Et qui a dit encore : « En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père » Jean 5.19

    3-La septante (Bible hébraïque adoptée par les Catholiques) confirme que la parole d’Esaïe en 9.6 vise un Prophète envoyé :

    " For a child is born to us, and a son is given to us, whose government is upon his shoulder : and his name is called the Messenger of great counsel : for I will bring peace upon the princes, and health to him." isaiah 9:6 The Septuagint LXX.by Sir Lancelot C.L. Brenton.

    4-Dans les commentaires orthodoxes juifs de la Bible (Soncino), il est précisé que ces paroles ainsi que celles des chapitres 36 et 37 d’Esaïe, se rapportent à la chute de l’Assyrie et à l’annonciation de la naissance d’Ézéchias, fils d’Ahaz.

    B- Quant au deuxième verset invoqué par les chrétiens pour conférer à Jésus une pseudo divinité que lui-même n’a pas cessé de décrier est celle de Jean, à savoir : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1-2)

    On peut expliquer ce passage sous plusieurs angles :

    1° Pour comprendre la parole de Jean 1.1 on doit tenir compte de son contexte historique.

    Saint Jean s’est inspiré de Philon, un philosophe juif d’Alexandrie, qui découvrit dans l’Ancien Testament certains passages semblant se rapporter à une sorte de sagesse personnifiée, ou Parole, ou Logos, qui serait l’intermédiaire entre Dieu et le monde pour ce qui concerne la création et la communication avec l’homme.

    Le logos représente en quelque sorte un pont sur le grand fossé existant entre Dieu et son monde.

    La croyance en un logos divin, raison ou âme du monde faisait également partie de la philosophie grecque. Cette idée de logos s’était ancrée dans la pensée juive et grecque de la fin du premier siècle et fut enseignée en tant que dogme, parce qu’elle a résolu pour eux, ce qu’ils ressentaient être un problème de critique religieuse, « 

    Comment l’homme pécheur pourrait hériter de l’harmonie avec un Dieu parfait ? »

    L’objectif de Jean était de convertir à la religion Chrétienne les tenants de cette idée du Logos, en leur montrant que le Logos n’était autre que Jésus lui-même.

    L’apôtre voulait dire que Jésus, avant de prendre la forme d’un être humain, avait été avec Dieu au commencement comme agent dans la création du monde.

    Aussi, cette parole de Jean doit être examinée à la lumière d’autres versets du même auteur afin d’en saisir correctement le sens. Ce que nous allons voir plus loin.

    2°Ce passage exprime une métaphore qui traduit la lumière de la Parole de Dieu, lumière qui n’est pas limitée ni spécifique à Jésus.

    Jésus, en tant que messager de Dieu, incarne la parole divine, la lumière divine, la sagesse divine et j’en passe.

    Dans Jean 8.12, Jésus dit : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

    Pourtant, l’Evangile attribue la même qualité aux disciples en les qualifiant de lumière du monde : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée » Matthieu 5.14

    Or, Jésus n’est pas le seul à être qualifié de lumière, les disciples possèdent également cette qualité.

    Dans Jean 1, il est écrit : 1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

    Ces versets enseignent sans ambages que la parole de Dieu est Dieu lui-même, elle est incréé, et c’est elle qui a tout crée.

    Cela ne peut pas s’accorder avec Jésus qui n’est pas Dieu, il n’est pas le Créateur et il n’est pas incréé. Il n’est donc pas question de Jésus dans ces versets, mais de la parole de Dieu qui a créé.

    Cette Parole est l’impératif du verbe être : « Sois ». Dieu a dit : « Sois ! » et Jésus fut, comme c’est le cas d’Adam, de la Création du monde et de toutes les créatures. Il existe une multitude d’exemples dans ce sens :

    Esaïe 59.21 Voici mon alliance avec eux, dit l’Eternel : Mon esprit, qui repose sur toi, Et mes paroles, que j’ai mises dans ta bouche, Ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, Ni de la bouche des enfants de tes enfants, Dit l’Eternel, dès maintenant et à jamais.

    Jérémie 27.18 S’ils sont prophètes et si la parole de l’Eternel est avec eux, qu’ils intercèdent auprès de l’Eternel des armées pour que les ustensiles qui restent dans la maison de l’Eternel, dans la maison du roi de Juda, et dans Jérusalem, ne s’en aillent point à Babylone.

    Un exemple proche de celui de Jésus nous est donné avec Jéhu :

    1Rois 16.7 La parole de l’Eternel s’était manifestée par le prophète Jéhu, fils de Hanani, contre Baescha et contre sa maison, soit à cause de tout le mal qu’il avait fait sous les yeux de l’Eternel, en l’irritant par l’œuvre de ses mains et en devenant semblable à la maison de Jéroboam, soit parce qu’il avait frappé la maison de Jéroboam.

    On ne peut pas dire que Jéhu est la parole de Dieu. Ce privilège attribué à Jéhu ne fait pas de lui une divinité.

    3° La métaphore est un procédé de langage particulier. Le mot « dieu » dans une expression métaphorique n’a pas le sens réel de Dieu et ne vise pas le Dieu réel. Exemple :

    Jean 10 34 Jésus leur répondit : N’est–il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux (theos) ? 35 Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu (theos) a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie,

    Encore une fois, nous avons la preuve que ceux qui reçoivent la parole de Dieu sont appelés Dieu. Il n’est donc pas étonnant que Jésus soit appelé parole de Dieu.

    4° Dieu a parlé par la bouche de Jésus de même qu’Il a parlé par la bouche d’autres prophètes :

    Hébreux 1

    1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,

    2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses,

    Ce passage prouve à suffisance que Jésus n’est pas la parole de Dieu. En effet, pour parler, Dieu utilise Sa parole. Or Dieu a parlé autrefois par les prophètes, et plus tard Il l’a fait par Jésus. Cela signifie qu’autrefois, ce n’était pas par Jésus qu’Il avait parlé.

    La Bible Annotée (qui pense néanmoins que Jésus est la parole de Dieu) dit :

    Bible Annotée sur Hébreux 1.1 :

    Dieu a parlé. Cet exorde rappelle le prologue de l’évangile de Jean ; mais au lieu de prendre son point de départ dans les profondeurs de l’éternité et de nous présenter d’emblée "la Parole qui était au commencement avec Dieu," l’auteur de l’épître aux Hébreux se place sur le terrain de l’histoire et envisage la Parole divine telle qu’elle s’est manifestée dans les prophètes et dans le Fils. C’est ce que porte littéralement le grec : la Parole divine pénètre ses organes, habite en eux, et ne les emploie pas comme des instruments passifs. (Cité par Réponse aux islamophobes)

    La parole de Dieu ne s’est donc pas manifestée uniquement en Jésus. Elle s’est également manifestée en les prophètes :

    Actes 3:21 que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes.

    Il est clair, encore une fois, que Jésus n’a pas l’exclusivité de la parole de Dieu. « Il est appelé "parole de Dieu", au même titre que l’ont été les autres prophètes » que Dieu a utilisé pour parler par eux, c’est-à-dire par leurs bouches.

    5° Jésus n’a aucun pouvoir propre, qu’il ne fait rien de lui-même, qu’il parle et agit au nom de Dieu. Cela suffit à démontrer qu’il n’est pas Dieu :

    Jean 8:28 Jésus donc leur dit : Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné.

    Jean 14:24 Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.

    Jean 14:10 Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres.

    Jean 12:49 Car je n’ai point parlé de moi-même ; mais le père qui m’a envoyé, m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer Jean 12:49 Et je sais que son commandement est la vie éternelle. C’est pourquoi les choses que je dis, je les dis comme le Père me les a dites.

    Vous pouvez donc vous assurer, cher frère, que Jésus n’est pas Dieu et qu’il ne s’agit que d’erreurs d’interprétations des versets bibliques.

    ahmed simozrag

  • Reponse 1 Reponse 1 5 juillet 2015 22:07, par Darwin Chen

    Hey, I think your blog might be having browser compatibility issues. When I look at your blog site in Firefox, it looks fine but when opening in Internet Explorer, it has some overlapping. I just wanted to give you a quick heads up ! Other then that, fantastic blog ! Here is my site ; dubai safari